Voir l'état des eaux et son évolution - rivières et aquifères

A partir des données brutes mises à la disposition du public, des citoyens élaborent et partagent une information indépendante sur l'état de l'environnement

ACCUEIL
VOIR L'ETAT DES EAUX
COIN CALCUL
AGIR POUR L'EAU
LES SOUTIENS
Contact
Les enfants d'Aarhus
Un nouveau paradigme
Avis sur documents
Liens amis
Autres

Un nouveau paradigme pour l'eau potable et l'assainissement (5) : les réalisations et expérimentations collectives récentes dans le monde


Résumé général des cinq sections présentant un nouveau paradigme pour l'eau potable et l'assainissement (1-Un modèle non durable qui a atteint ses limites, 2-Les contraintes pour un nouveau modèle, 3-La description du nouveau modèle, 4-La réalisation et l'innovation technologique et 5-Les réalisations et expérimentations collectives récentes dans le monde) :

Les systèmes occidentaux d'alimentation en eau potable et d'assainissement des eaux usées domestiques ne sont pas durables(1). Ils constituent une véritable ineptie sur les plans techniques, énergétiques et écologiques. Ils ont, excepté pour les nappes exploitées presque entièrement pour l'irrigation, des impacts qualitatifs et quantitatifs sur la ressource en eau au moins aussi forts, sinon plus, que l'agriculture intensive. Malgré un avenir de fuite en avant technologique, énergétique et financière, que ce soit au niveau des techniques de traitement que de l'exploitation des eaux salées, ils n'offrent pas de garantie de protection de la ressource en eau ni de sécurité sanitaire. De plus, ils entreraient en dysfonctionnement grave si une grande partie de la population restreignait vraiment sa consommation d'eau. On ne devrait pas les exporter dans les pays pauvres du sud. Il est grand temps de les repenser complètement dans une approche interdisciplinaire et intersectorielle, et à la lumière des connaissances scientifiques les plus pointues sur l'eau et l'environnement.

Tout le modèle occidental repose sur deux piliers : la chasse d'eau et l'eau potable au robinet. Ces inventions du siècle dernier s'avèrent finalement stupides et irresponsables. Ce sont des leurres qui nous ont conduits dans des impasses écologiques et on s'y cramponne encore et toujours, sans jamais remettre en cause leur bien fondé.
Or au moins un nouveau paradigme, un modèle réellement durable existe, et il n'est sans doute pas le seul. Il est basé sur deux principes : traiter la pollution à la source et arrêter de gâcher les eaux souterraines profondes. Il repose sur deux piliers : la toilette sans eau et l'eau hygiénique au robinet. Il est adapté à nos pays et aux pays du sud, même et surtout avec la perspective du changement climatique. Il est entièrement respectueux de la ressource, des équilibres écologiques et de l'homme. Il prend en effet en compte : -les contraintes environnementales, dont la protection des milieux aquatiques et la valorisation agricole et énergétique des boues -les contraintes techniques, dont la réutilisation de l'infrastructure existante en l'état -et les contraintes humaines et financières, dont l'hygiène, la qualité de la vie, les coûts réduits et un accès décent à l'eau et à l'assainissement possible pour tous. Il permet de préserver les ressources profondes ou rares pour les générations futures et de laisser plus d'eau disponible pour le soutien des étiages et pour l'agriculture. Cette dernière doit devenir agroécologique partout avec interdépendance pour la gestion de l'eau et la réutilisation des boues issues des toilettes sans eau. Il redonne enfin à l'eau son rôle originel de lien social profond et devrait contribuer à établir la paix dans le monde, car l'or bleu va être de plus en plus à l'origine de conflits entre les pays.

Il faut se donner les moyens d'explorer ce nouveau paradigme. Cela demande : -de la volonté et de l'indépendance politique -un site expérimental -des entreprises motivées prêtes à s'investir dans l'innovation technologique -et des fonds internationaux.
Et cela demande surtout, selon les mots de Aimé Césaire : "la force d'inventer au lieu de suivre ; la force d'inventer notre route et de la débarrasser des formes toutes faites, des formes pétrifiées qui l'obstruent".

Résumé de cette cinquième et dernière section :
Des exemples d'expérimentations et de réalisations à une échelle collective en Europe allant dans le sens d’un nouveau paradigme pour l’eau et/ou pour l’assainissement.

Cette liste créée en mars 2009 n'est pas exhaustive. Elle concerne uniquement des expérimentations et réalisations à une échelle collective en Europe allant dans le sens d’un nouveau paradigme pour l’eau et/ou pour l’assainissement. Vous êtes invités à la compléter :



Vous trouverez une revue approfondie de tout ce qui concerne spécifiquement l’assainissement durable dans l’excellent site ASSAINISSEMENT DURABLE qui y est consacré, même s'il a été mis en veilleuse depuis 2011. Sur la page d’accueil, une citation édifiante de Agence Suédoise Internationale pour le Développement :
"L'idée que les déjections sont des déchets sans utilité est un malentendu moderne. C'est la racine des problèmes de pollution qui résultent de l'approche conventionnelle de l'assainissement".

Vous trouverez la plupart des réalisations mondiales sur la page Etudes de cas du site SuSanA (Sustainable Sanitation Alliance) qui est un carrefour actif pour la plupart des acteurs internationaux : "L’Alliance pour l’assainissement durable (SuSanA) est un réseau informel d’organisations partenaires qui partagent une vision commune de l’assainissement durable. SuSanA a été créée en début d’année 2007 et se positionne comme une plateforme de coordination et de travail, une caisse de résonance, un « catalyseur » entre les membres et les organisations partenaires et contribue au dialogue politique sur l’assainissement durable".



Création : 17 mars 2009
Dernière actualisation : 11 novembre 2012

Commentaires (fermés depuis mars 2014)


Site créé en décembre 2008 avec le soutien du WWF. En veille depuis mars 2014. Merci de votre visite. Informations légales et politique éditoriale