Voir l'état des eaux et son évolution - rivières et aquifères

A partir des données brutes mises à la disposition du public, des citoyens élaborent et partagent une information indépendante sur l'état de l'environnement

ACCUEIL
VOIR L'ETAT DES EAUX
COIN CALCUL
AGIR POUR L'EAU
LES SOUTIENS
Contact
Qualité générale
Micropolluants chimiques
Quantité
Vie aquatique
Les cartes interactives

Carte de qualité des rivières : l’Atrazine dans l'eau en 2007


Méthodologie

Le lecteur est renvoyé à la rubrique Coin calcul qui présente l'ensemble des méthodes d'évaluation Eau-Evolution. Pour réaliser les cartes de qualité, on a appliqué la méthodologie Eau-Evolution présentée dans l'article Comment sont réalisées les cartes de qualité des rivières.

Pour les mêmes raisons que celles indiquées dans les articles de la rubrique Micropolluants chimiques, on peut légitimement considérer que, malgré les distinctions des codes remarques, toutes les limites analytiques présentées sont des LQ (limites de quantification).

Les calculs de qualité sont effectués avec Excel 2007. Les cartes de qualité sont réalisées en langage PHP.

Par souci de transparence, les points les plus pollués sont placés au-dessus et, s'ils occultaient ainsi les points les moins contaminés, avec une taille réduite par rapport à ces derniers. Le lecteur est invité à utiliser l'outil LES CARTES INTERACTIVES pour fabriquer des cartes plus personnalisées (sélection des seuils, des couleurs, des tailles, des stations à afficher, etc.).

Particularités des données atrazine

L'atrazine est mesurée dans l'eau brute.

En cas de doublons, les données quantifiées (ou s'il n'y a pas de valeurs quantifiées, les LQ) les plus élevées sont conservées.

Calculs par station et sélection des points

Pour chaque station de mesure de la qualité de l'eau, on a calculé la concentration maximale réelle, sans aucun écrêtage, rencontrée en 2007. La valeur la plus élevée rencontrée dans l'année sur une station de mesure laisse augurer de l'ampleur des pollutions et de la gamme des autres valeurs susceptibles d'être mesurées tout au long de l'année sur cette même station.

Il faut vérifier que l'effort de recherche a été relativement suffisant pour ne pas attribuer des contaminations faibles erronées. Ceci nous a conduit à ne retenir que les stations sur lesquelles il y a eu au moins 2 mesures entre les mois de mai et d'août pendant lesquels on trouve généralement les plus fortes concentrations d'atrazine.

58% des stations des cartes présentées ci-dessous ne sont pas quantifiées. Comme les LQ sont parfois assez proches des valeurs mesurées, on a construit deux types de cartes en attribuant aux mesures non quantifiées la valeur soit 0 µg/L (concentrations sous-évaluées), soit la LQ de l'analyse (concentrations surévaluées). La réalité se situe entre les deux pour ces 58% de stations non quantifiées.


Les cartes de qualité

Le fond explicatif Eau-Evolution qui souligne les grandes zones agricoles nous paraît le mieux adapté pour les nitrates :

________Zones agricoles_________________Sol_____________________________Occupation du sol________________________Habitat____
Alpes et Juracalcaire (et silice)forêt et élevage extensiffaible
Alsacesilicevignobles et grandes culturesdense
Bretagnesiliceélevage intensifmoyen
Charentecalcairevignobles, grandes cultures et polyculturemoyen
Corsesiliceélevage extensif, vergers et mixtefaible
Coteaux Sud-ouestcalcairegrandes cultures, élevage intensif et mixtemoyen
Girondecalcairevignobles moyen
Landessiliceforêt et grandes culturesfaible
Lorrainecalcairemixte et grandes culturesdense
Massif centralsiliceforêts et élevage extensiffaible
Bordure méditerranéennecalcairevergers, vignobles et mixtedense
Nordsilicegrandes cultures et mixtedense
Normandiesilice (et calcaire)élevage intensifmoyen
Pays nantaissilice (et calcaire)mixte, polyculture et élevage intensifdense
Plaines céréalièrescalcairegrandes cultures et maraichagedense
Pyrénéessiliceforêt et élevage extensiffaible
Saône et Rhônecalcairevergers, vignobles, grandes cultures, polyculture et mixtedense
Vosgessiliceforêt, élevage extensif et mixtefaible


Les concentrations sont exprimées en µg/L d'atrazine.

Rappelons que ces cartes traduisent les méthodes d'évaluations patrimoniales indépendantes et affranchies de tout aspect réglementaire propres à Eau-Evolution, et que chacun est invité à apporter sa critique et sa contribution pour les améliorer.

De façon à pouvoir estimer au mieux la pollution effective par l'atrazine, voici 3 cartes réalisées avec les mêmes valeurs par station, mais présentées avec des seuils (couleur noire) croissants égaux respectivement à 0,05 µg/L et 0,1 µg/L :







Et la même carte réalisée à partir des concentrations non quantifiées ramenées non pas à 0 mais à leurs limites analytiques :



Les concentrations maximales en 2007 vont jusqu'à 2,61 µg/L d'atrazine.


Les limites analytiques de l'atrazine en 2007

Rappelons que l'on ne connait malheureusement les LQ d'un paramètre que sur les stations où il y a des analyses non quantifiées de ce paramètre.

Ci-dessous, la variabilité géographique des valeurs disponibles des LQ pour cet exemple de l'atrazine qui fait partie des pesticides les mieux mesurés. Sur certaines stations de mesures, les LQ des analyses varient au cours de l'année 2007. Nous avons donc présenté deux cartes, une avec les LQ minimum, l'autre avec les LQ maximum :


Les LQ maximum de l'Atrazine (LTC=0,6 µg/L) vont de 0,01 (0,005 exceptionnellement) à 0,1 µg/L.



Les LQ minimum de l'Atrazine vont de 0,005 à 0,03 µg/L.

Ces répartitions géographiques des valeurs des LQ évoquent plus les contours des grands bassins versants administratifs (réseaux ou sous-réseaux de mesures, laboratoires, etc.) que des limites relevant d'une justification scientifique et patrimoniale. Du point de vue patrimonial, il est difficile de comprendre pourquoi toutes les analyses ne sont pas systématiquement effectuées avec les limites analytiques les plus basses possibles sur le plan technique pour l'année concernée.


Les zones les plus concernées par l'atrazine en 2007

Ci-dessous, les zones qui sont, toujours bien entendu à partir des données brutes disponibles et des méthodes d'évaluation Eau-Evolution, les plus concernées par l'atrazine en 2007 :


La taille des points est proportionnelle aux valeurs de façon à ce que l'on distingue plus nettement les zones concernées.


Quelques commentaires

Eau-Evolution présente une petite analyse de la problématique atrazine, ainsi que des concentrations mesurées et de leurs évolutions sur une sélection de stations relativement bien mesurées en zones agricoles dans les articles suivants :
-L’Atrazine et le Déséthylatrazine (1) : les cours d’eau des régions agricoles.
-L’Atrazine et le Déséthylatrazine (2) : les eaux souterraines des régions agricoles.

Le lecteur y trouvera des commentaires que les cartes présentées ci-dessus ne peuvent que confirmer en montrant l'étendue des zones concernées par des concentrations suspectes d'atrazine en 2007. Il faudrait analyser ces contaminations au cas par cas pour vérifier si elles proviennent des eaux souterraines (sols et nappes) ou si elles proviennent d'apports récents de cette substance totalement interdite depuis 2003.


Création : 25 janvier 2010
Dernière actualisation :

Commentaires (fermés depuis mars 2014)


Site créé en décembre 2008 avec le soutien du WWF. En veille depuis mars 2014. Merci de votre visite. Informations légales et politique éditoriale